Égalité femmes-hommes dans le Grand Est, 
un combat de tous les jours
17 décembre 2019
Géraldine COUGET

keyboard_backspaceRetour

Partout en France, la question de l’égalité entre les femmes et les hommes, que ce soit dans leur vie personnelle, professionnelle, ou de citoyens, résonne de plus en plus fort. Ne plus considérer les femmes comme des individus de seconde zone semble désormais chose acquise, voire due. Mais entre une volonté affichée légalement et politiquement, et la réalité, le fossé demeure profond, en dépit de réelles avancées. Comment le Grand Est tire-t-il son épingle du jeu ? La réponse en quelques chiffres.

Taux d’activité des femmes : moins élevé qu’au niveau national, à 69,3 %.

Taux d’emploi des femmes : la part des femmes de 15 à 64 ans atteint 59,6 % et se rapproche de la moyenne nationale. Cependant, le taux s’avère « particulièrement bas », dans les Ardennes, avec seulement 53,5 %, mais élevé en Alsace, en Meurthe-et-Moselle et dans la Marne. Seuls le Haut-Rhin et le Bas-Rhin enregistrent un taux d’emploi supérieur à la moyenne métropolitaine.

Taux de chômage des femmes : 9 % (9,2 % pour les hommes).

Entrepreneuriat féminin : 28,3 %. Pour les microentreprises, le taux de féminisation est plus élevé au niveau national (36,7 %) qu’en région (32,6 %).

Précarité – Écart de rémunération : on constate un taux de temps partiel féminin élevé (31,3 %) et un impact sur le niveau d’écart entre les retraites, à 35 %, supérieur à la moyenne nationale. Le Grand Est se classe au deuxième rang des régions en termes d’inégalités salariales : les femmes de 30 à 65 ans gagnent en moyenne 28 % de moins que les hommes.

Familles monoparentales : 82,4 % d’entre elles ont une femme comme chef de famille.

Violences faites aux femmes : l’enquête nationale sur les morts violentes au sein du couple a comptabilisé 19 décès en 2016, ce qui fait du Grand Est un triste leader en la matière.

Responsabilité politique : un seul département du Grand Est et neuf établissements publics de coopération intercommunale sont présidés par une femme. La fonction de maire est encore exercée à plus de 85 % par les hommes, notamment dans les grandes communes.

Source : https://www.insee.fr

Articles du même thème
chevron_leftArticle précédent
Article suivantchevron_right

Inscription Devenir membre

Être membre, c’est :

  • soutenir les actions de l’association, contribuer à son bon fonctionnement et à sa pérennité.
  • 
être prioritaire lors de l’inscription à certains évènements et bénéficier de tarifs préférentiels.
  • 
pouvoir accéder aux manifestations proposées par nos partenaires.